L’espace-disque

L’espace disque d’Olympe

L’ espace disque d’Olympe est constitué de trois espaces différents, chacun a une utilisation spécifique.
Ces espaces reprennent les chemins et les fonctionnalités définis pour EOS.

/users /tmpdir /gpfs/work
Chemin /users/$GROUPE/$USER [1] /tmpdir/$USER [2] /gpfs/work/$GROUPE/$USER

Les espaces /users, /tmpdir sont PHYSIQUEMENT différents par rapport à ceux d’Eos. L’espace /gpfs/work est le MÊME espace que pour Eos (ce même espace est "visible" des frontales d’Olympe et d’Eos.

À leur création les espaces /users, /tmpdir sont vides. Les utilisateurs peuvent rapatrier les données d’EOS comme indiqué ici.

/users /tmpdir /gpfs/work
Type NFS Lustre (rapide : 40Go/s) gpfs
Chemin /users/$GROUPE/$USER [3] /tmpdir/$USER [4] /gpfs/work/$GROUPE/$USER
Taille 5Go par utilisateur 1,5 Po partagé par tous 1To par groupe
Nettoyage automatique NON Suppression automatique des fichiers
non accédés les 100 derniers jours
NON
Sécurité Sauvegardes quotidiennes Non sauvegardé Sécurisé quotidiennement
Hardware Baie RAID Baie RAID Baie RAID
Accès Frontales et nœuds (Calcul et Visu) Frontales et nœuds (Calcul et Visu) Frontales seulement
Utilisation Fichiers de configuration
Sources de programmes
Espace de travail temporaire Stockage des résultats importants
Durée de vie
Effacées lors de la suppression du compte utilisateur [5]
Utilisation et bonnes pratiques Lire... Lire... Lire...

Un schéma pour synthétiser toutes ces informations :

Dans la figure ci-dessus, on voit en particulier que l’espace-disque /work est monté uniquement sur les nœuds de login et de transfert. Les nœuds de calcul doivent utiliser l’espace-disque temporaire.

Schéma logique des espaces-disques d’Eos

Description matérielle du système de stockage Atlas :

Atlas est constitué de deux espaces de stockage bien distincts, appelés ici A et B. Les utilisateurs d’Olympe ont accès par l’intermédiaire des frontales à l’espace A, alors que l’espace B n’est là que pour sécuriser l’espace A. Les deux espaces A et B sont hébergés dans trois racks, comme indiqué sur les figures ci-dessous :

Atlas, espace de stockage A
Atlas, espace de stockage B
Notes :

[1$GROUPE = Nom du projet

[2$USER = Nom de login

[3$GROUPE = Nom du projet

[4$USER = Nom de login

[5Après des échanges avec le responsable du projet

Les articles de cette rubrique

Depuis OLYMPE : Depuis une des frontales d’Olympe (olympelogin1, olympelogin2, olympelogin3) avec la commande scp scp -r -p @eos1 (...)
Lire l'article ...
Article mis en ligne le 11 juillet 2018
dernière modification le 12 octobre 2018
Comment éditer un fichier en utilisant les éditeurs d’Olympe ou en un éditeur installé sur votre poste de travail
Lire l'article ...
Article mis en ligne le 21 juin 2018
dernière modification le 26 juillet 2018



Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.86
Version Escal-V4 disponible pour SPIP3.2 Hébergeur : INP Toulouse