Passage d’Eos à Olympe : Ce qui change !
Article mis en ligne le 9 janvier 2019

L’évolution principale réside dans l’apparition de nœuds avec des cartes GPU. Les nœuds à grande mémoire sont par ailleurs mieux intégrés au supercalculateur.

Les caractéristiques des nœuds d’Olympe

  • Les nœuds d’Olympe disposent de 36 cœurs. Précédemment les nœuds d’Eos disposaient de 20 cœurs.
  • Sur Olympe la mémoire par nœud utile est de 185 Go (au lieu de 62 Go).
  • Un nouveau type de nœuds apparaît : les nœuds olympevoltaxx, équipés chacun de 4 cartes GPU Nvidia, de type Volta.

L’accounting évolue

  • Alors que pour les nœuds « ordinaires » l’accounting obéit aux mêmes principes, les nœuds GPUs obéissent à des règles différentes, prenant en compte la réservation des GPUs. Voir cet article pour les détails

Frontale d’Olympe
Elle est accessible à l’adresse olympe.calmip.univ-toulouse.fr

Bibliothèque mpi :

  • a minima deux bibliothèques mpi sont disponibles sur Olympe :
    • Intel mpi(r) (par défaut)
    • Open mpi(r) (via module)
  • la bibliothèque Bullxmpi disparaît, elle est remplacée par open mpi.