Conditions et règles d’attribution de ressources CALMIP

A - Conditions d’attribution CALMIP
B - Règles concernant l’Attribution

Article mis en ligne le 4 octobre 2004
dernière modification le 7 mai 2018
logo imprimer

A - Condition d’Attribution

L’attribution des heures de calcul sur le supercalculateur de CALMIP est conditionnée pour tout projet par :

- la validation de la demande de ressources par le Comité d’Attribution de CALMIP (voir l’interface Web de soumission GRAMC).

- le(a) responsable scientifique du projet doit être un membre permanent de son laboratoire situé en Région Occitanie.

- l’envoi, que ce soit pour un nouveau projet ou un renouvellement, d’un résumé de la demande de ressources signée par le directeur du laboratoire (envoi via l’application GRAMC).

- Les heures attribuées sont gratuites pour les porteurs qui sont dans un laboratoire de la COMUE Université de Toulouse (universités, écoles et EPST). Pour les porteurs en dehors de la COMUE Université de Toulouse, se référer à la mise à jour des tarifications CALMIP.

B - Règles concernant l’attribution des ressources

Règle 
1 
 : 
calendrier 
des 
sessions 
d’attribution

Deux 
sessions 
d’examen 
de 
dossiers
 ont 
lieu
 dans 
l’année
 :



  1. Session
 principale
 A
  :
 elle
 a
 lieu
 au
 mois
 de
 novembre
 pour
 distribuer
 des
 heures
 de
 calcul
 sur
 la
 totalité
 de
 l’année
 suivante
 : 1er
 Janvier
 => 31
 Décembre.

  2. Session
 complémentaire
 B 
 : 
elle
 a 
lieu 
au 
mois 
de 
juin 
pour 
l’attribution
 des
 heures
 de
 calcul
 non
 encore
 affectées
 et
 utilisables
 jusqu’à
 la
 fin
 de
 l’année
 en
 cours
 (1er
 Juillet
 =>
 31
 Décembre).


Règle
 2 
 : 
rapport 
d’activité


  • Lors
 de
 la
 session
 principale
 A,
 tout
 renouvellement
 de
 projet
 doit
 être
 nécessairement
 accompagné 
d’un 
rapport 
d’activité 
au 
format 
PDF.
  • Les projets ne demandant pas de renouvellement doivent, à travers l’interface web téléverser leur rapport d’activité correspondant au projet CALMIP en cours.
  • Il n’est pas demandé de rapport en session complémentaire B.

Règle
 3 
 : 
renouvellement
 d’un
 gros 
projet
 ≥
 600 
000h

Lors
 de
 la
 session
 complémentaire
 B,
 une
 demande
 de
 renouvellement
 pour
 un
 projet 
ayant
 obtenu 600 
000h
 ou plus en 
session 
A (quota A ≥
 600 
000h
) 
ne 
peut 
pas 
dépasser 50%
 de
 l’allocation
 annuelle déjà obtenue.


Règle 4 
 : pénalité
 en 
cas 
de
 sous‐consommation
 d’un 
projet 
≥
300
 000h


  • Lors
 de
 la
 session
 complémentaire
 B,
 une
 pénalité
 de
 50%
 est
 appliquée
 aux
 projets
 de
 plus
 de
 300
 000h
 qui
 auront
 consommé
 avant
 la
 session
 B
 moins
 de 
30%
 de 
leur 
allocation 
annuelle.


  • Les
 porteurs
 de
 projets
 qui
 auront
 indiqué
 leur
 intention
 de
 n’utiliser
 la
 majorité
 de
 leur
 allocation
 qu’à
 partir
 de
 la
 seconde
 moitié
 de
 l’année
 pourront 
se 
voir 
exonérés 
de 
cette 
disposition
 avec 
l’accord 
du 
Comité 
de
 Programmes.
 La
 demande,
 qui
 doit
 rester
 exceptionnelle,
 est
 à
 effectuer
 lors
 du
 montage
 du
 dossier
 scientifique
 à
 travers
 un
 calendrier
 prévisionnel 
motivé 
de 
la 
consommation
 des 
heures 
de 
calcul 
demandées.

  • Les
 modalités
 d’application
 de
 cette
 pénalité
 de
 sous‐consommation
 seront 
revues
 tous 
les 
ans.




Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.86
Version Escal-V4 disponible pour SPIP3.2 Hébergeur : INP Toulouse