Evolutions de CALMIP à partir de 2014
Article mis en ligne le 16 avril 2014
dernière modification le 13 mai 2014
logo imprimer

Voici ci-dessous un point sur le projet de plateforme de calcul intensif à l’Espace Clément Ader de Montaudran, à la date du 15/04/14.

Historique des supercalculateurs CALMIP

Le supercalculateur de CALMIP est hébergé depuis 1999 à l’Université Paul Sabatier, tout d’abord au CICT (Centre Interuniversitaire de Calcul de Toulouse), puis à partir de 2010 à la DTSI (Direction des Technologies et des Systèmes d’Information). Voici l’historique des supercalculateurs qui ont été opérés par le CICT/DTSI depuis 1999, avec entre parenthèses le nombre de cœurs de calcul, la mémoire totale et la puissance crête du système complet de l’époque :

  • 1999-2003 : Magellan (64 cœurs / 72 Go RAM, 40 Gflops).
  • 2004-2006 : Soleil1 (68 cœurs / 136 Go RAM, 400 Gflops).
  • 2007-2009 : Soleil2 (512 cœurs / 512 Go RAM, 1,5 Tflops).
  • 2010-2011 : Hyperion (2 912 cœurs / 14 To RAM, 33 Tflops).
  • 2012-2014 : Hyperion+ (3 500 cœurs / 17 To RAM, 38,5 Tflops).

Le nouveau supercalculateur EOS et le déménagement à l’ECA

Dans le cadre du CPER 2007-2013, CALMIP a acquis fin 2013 son nouveau supercalculateur EOS dont la puissance crête sera de 274 Tflops (12 400 cœurs / 39 To RAM). A cette occasion, CALMIP va emménager dans un nouveau bâtiment, l’Espace Clément Ader (ECA), qui est situé sur le campus de Montaudran Aerospace (ancienne piste d’aviation de l’Aéropostale). L’ECA a été officiellement livré en novembre 2013 et héberge les 5 entités suivantes :

  • CALMIP,
  • Météo-France,
  • l’Institut Clément Ader (ICA),
  • le CRITT Composites & Matériaux,
  • la plateforme de micro-caractérisation CASTAING.

CALMIP et Météo-France mutualisent au sein de l’ECA une grande salle machine de 750 m2 (500m2 pour Météo-France et 250m2 pour CALMIP), ainsi que toute l’infrastructure technique pour faire fonctionner 2 supercalculateurs, celui de Météo-France (460 TF) et celui de CALMIP (274 TF).

Calendrier d’installation d’EOS

Voici le calendrier d’installation d’EOS à Montaudran :

  • Novembre 2013 : BULL remporte officiellement le dialogue compétitif mis en place pour choisir le supercalculateur.
  • Mars – avril 2014 : travaux d’infrastructure dans la salle machine de l’ECA pour préparer l’installation d’EOS.
  • Mai – juin : installation d’EOS et vérification d’aptitude.
  • Juillet – Août : ouverture d’EOS aux chercheurs et vérification de service régulier.
  • Septembre : admission définitive d’EOS.

Comme on le voit, la mise en production d’EOS s’étalera a minima jusqu’à la rentrée 2014 donc CALMIP a pris la décision de prolonger son système actuel, le supercalculateur Hyperion, jusqu’à la fin de l’année 2014. Autrement dit, les utilisateurs de CALMIP auront la possibilité de calculer sur Hyperion jusqu’à la fin 2014, tout en étant fortement incités à migrer dès juillet sur la nouvelle machine EOS installée à Montaudran (meilleures performance et disponibilité). Afin de limiter au maximum les coûts de fonctionnement (électricité) importants induits par l’exploitation simultanée des 2 systèmes de calcul Hyperion+Eos, il est en effet impératif que cette migration Hyperion —> EOS soit la plus rapide possible.

Nouvelle gouvernance pour CALMIP

CALMIP a été à l’origine constitué sous la forme d’un Groupement Scientifique qui regroupait une vingtaine de laboratoires toulousains ayant des besoins spécifiques en terme de calcul intensif. Cette structure est en train d’évoluer dans le cadre du projet Montaudran et CALMIP va devenir en 2014 une Unité Mixte de Service du CNRS-INSU (UMS 3667). Cette nouvelle UMS CALMIP a pour membres fondateurs :

  • le CNRS, à travers son Institut National des Sciences de l’Univers (INSU),
  • l’INPT,
  • l’UPS,
  • l’INSA,
  • la COMUE UT.

Chaque membre de l’UMS CALMIP apportera des moyens financiers et humains pour assurer l’exploitation du supercalculateur dont CALMIP a la charge. Autrement dit, les coûts d’exploitation du supercalculateur (électricité,
climatisation, coûts de personnels ...) seront pris en charge
par les établissements et organismes partenaires de l’UMS CALMIP. L’équipe CALMIP va aussi s’élargir pour accompagner la mise en route d’EOS et comprendra le personnel suivant :

  • Boris Dintrans (CNRS, directeur de l’UMS),
  • Pierrette Barbaresco (UPS interU, IGR responsable technique),
  • Nicolas Renon (UPS interU, IGR responsable du support utilisateurs),
  • Lucie Berthon (INPT, IGE en calcul scientifique),
  • un ingénieur de recherche en calcul scientifique (CNRS),
  • une secrétaire pour la gestion de l’UMS (INPT).


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.86.44
Hébergeur : INP Toulouse